-

Nicolas Loozen

C’est sur les planches de Babel qu’il m’est apparu nécessaire de faire de la musique mon métier. C’est aussi grâce à ce festival que je joue encore aujourd’hui avec un ami devenu très important !