Mohamed Allouchi

Mohamed Allouchi grandit dans le quartier de Annessens. Il se bat contre les injustices sociales par la voie du théâtre. Il créé une maison de jeunes dans le quartier de son enfance où il réalise différents projets avec les jeunes de son quartier, comme le spectacle Bruxelles ensemble.

Comédien et metteur en scène, il est membre de la compagnie « Les voyageurs sans bagages » avec laquelle il réalise 4 pièces de théâtre : La vie c’est comme un arbre (la compagnie est élue "Bruxellois de l’année 2012"), Showmeur Island (récompensé par un Diwan Awards en 2014), L’être ou ne pas l’être (la troupe est primée "Molenbeekois de l’année 2018") et L’argent fait le bonheur en 2019.

« Je n’ai suivi aucune formation dans le théâtre, j’ai appris tout ce que je sais en participant à différents festivals, dont le festival Bruxelles Babel. »

Ancien babélien, son premier contact avec le festival Bruxelles Babel s’est réalisé lors de ses études secondaires à l’Athénée « Léon Lepage » lorsque qu’il participe au projet « EDERED » qui promeut la rencontre interculturelle entre de jeunes européens à travers le théâtre.

Quand il a 23 ans, il inscrit des jeunes de son quartier au festival Bruxelles Babel. En 2005, le pôle artistique lui propose d’en être le metteur en scène pendant 5 ans.
« Je trouve que le festival permet la rencontre des jeunes, pratiquant différentes disciplines, venant de différents quartiers, ce qui leur offre une ouverture vers le monde et leur permet de sortir de leur « 4 rues ».

http://www.voyageurssansbagage.be/